la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week--le-calendrier-officiel-des-defiles-haute-couture-printemps-ete-2019

La couleur sera au rendez-vous pour le Printemps-Été 2019

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-dior-defile-haute-couture-printemps-ete-2019

La semaine dernière, la capitale française accueillait la Fashion Week Haute Couture. Durant
plus de quatre jours, Paris a vécu au rythme des défilés. Cet événement regroupe à lui seul des
dizaines de marques plus renommées les unes que les autres telles que : Dior, Chanel,
Givenchy, Elie Saab, Jean-Paul Gaultier ...

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-rabih-kayrouz-defile-haute-couture-printemps-ete-2019

Les premiers pas officiels de Rabih Kayrouz

Cette année, la Maison Rabih Kayrouz a rejoint le rang des membres de la Fédération de la
Haute Couture et de la mode apparaissant ainsi dans le calendrier officiel de la Paris Fashion
Week. Ce talentueux designer s'est vu, en janvier dernier, remettre le label Haute-Couture.
Lors de ses défilés, le créateur réinterprète les basiques de la garde-robe féminine avec des
couleurs lumineuses et monochromes tout en mélangeant fluidité et rigueur. Il n'en oublie pas
pour autant ses racines en apportant une touche orientale avec des vêtements larges inspirés
des vêtements traditionnels.
Robes près du corps, manches bouffantes, volants en abondance, chemises basculées vers
l'arrière et tout cela avec des coupes nettes et fluides. Rabih Kayrouz s'amuse en créant des
pièces qui épousent ou enveloppent la silhouette de ses mannequins. Un défilé qui fera très
certainement parler de lui.

Azzaro, du chic sombre en couleur

Durant cette semaine, Azzaro nous a aussi dévoilé sa nouvelle collection. Tout en conservant l'esprit libre et anticonformiste de la Maison, cette nouvelle collection printemps-été présentée le lundi 21 janvier a été pensée et imaginée par Maxime Simoëns. Il nous offre pour l'occasion une ambiance sombre, chic où la moindre petite touche de couleur ou de brillance est mise en valeur. Des tissus légers, souples et scintillants laissant entrevoir les mouvements du mannequin et admirer les silhouettes. De la petite robe "simple” aux robes complexes, du noir au blanc traditionnel l’artiste nous invite à embarquer dans un univers qui ferait rougir le plumage d'un perroquet tout en restant féminin et chic.  

Azzaro nous offre cette année encore, mille et une occasions de redécouvrir le terme chic.

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-azzaro-defile-haute-couture-printemps-ete-2019
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-georges-chakra-defile-haute-couture-printemps-ete-2019

Georges Chakra, de plus en plus coloré

La Maison Georges Chakra participe à la Fashion Week depuis les années 90 et en ce début d'année 2019, la marque nous dévoile une collection haute en couleurs !

Tout commence par une page blanche avec des combinaisons ornées de voilages touchant le sol se poursuivant par des couleurs pastel grisées, pour finir sur des couleurs franches et chaleureuses telles que le jaune et l’orange.

Un volume marqué par la superposition des tissus sur les hanches, une taille suggérée par l'art de la couture traditionnelle. Ajoutez une touche de brillance, des fleurs en 3D ou peintes à la main pour la touche de romantisme.

Le créateur célèbre le corps de la femme en concevant les robes de princesses des temps modernes.

Des robes rappelant la légèreté d'un papillon

Tony Ward prouve une fois encore que s'habiller chic et original peut faire bon ménage. Des créations monochromes sublimées par la complexité de la manière dont elles sont portées. Avec des motifs non sans rappeler ceux des ailes d'un papillon, ce créateur talentueux nous fait ressentir la légèreté de ses tenues avec l'utilisation de voilage laissant comme une traînée de fumée derrière ses modèles. Malgré l'utilisation d'une couleur unie, la présence de petits détails, anodins au premier regard, révèle le charme et la complexité de sa collection. Une silhouette fine, de longues jambes, des épaules ornées de bijoux et de tissus donnent l'impression à la robe de flotter sur le mannequin. Un savant mélange de grâce et d’élégance avec des nuances froides telles que le violet ou le vert en passant par le rose pastel offre une complexité impressionnante en termes de couture. Ce défilé se termine par une robe de mariée, qui en impose autant qu'elle semble légère, laissant derrière elle un amas de tissu blanc rappelant la queue du paon.

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-tony-ward-defile-haute-couture-printemps-ete-2019
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-gyunel-presentation-haute-couture-printemps-ete-2019

Gyunel nous fait voyager tout en nous faisant réfléchir

Gyunel a reçu ses invités dans un salon du Ritz à Paris afin de nous faire partager ses dernières créations aux allures plus spectaculaires les unes que les autres. Le thème de cette année, un parc de monstres. En effet, lors d’un voyage en Italie, la créatrice est tombée sous le charme de cet endroit et a voulu le retranscrire dans sa collection couture SS19.

Des couleurs et des formes inhabituelles se marient afin d’offrir au public un monde généreux à l’image de la créatrice qui nous reçoit avec un large sourire et n’hésite pas de prendre la pose pour quelques photos. Si vous ne connaissez pas encore, n’hésitez pas à parcourir ses réseaux et rentrez dans un monde énigmatique.

Julien Fournié mélange le passé et le présent

Pour Julien Fournié, le défilé commence par un retour aux années 50 avec de magnifiques robes fourreaux aux tonalités beige/marron et des boutons en abondance. La collection propose des robes pour remplir une garde-robe loin des tenues classiques. Quelques touches de couleurs s'ajoutent au fil de la présentation. Tout au long du défilé, les mannequins portent des tenues soignées et réfléchies au millimètre! Un travail et une imagination qui ont envoûté les regards de toutes les personnes présentes dans la salle. “Première plénitude” est le nom de sa collection qui porte parfaitement son nom car comme à son habitude, Julien Fournié offre aux femmes une collection complète, aboutie et magnifique !

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-julien-fournié-defile-haute-couture-printemps-ete-2019
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-stephane-rolland-defile-haute-couture-printemps-ete-2019

Tout est dans le détail

Stéphane Rolland a proposé un défilé assez classique aux premiers abords  qui se complexifie si on s'y intéresse plus en détails. Il commence par un début monochrome avec des tenues blanches dont la subtilité se joue dans la transparence du décolleté et des manches. Le tissu fluide épouse parfaitement le corps des modèles tout en se mêlant à leurs mouvements de jambes. Des tenues noires où les nuances jouent avec le regard des invités, des tissus souples mélangés avec du cuir ou encore des tenues noires et blanches apportent le côté artistique à la collection. Dans cette monochromie quelques touches de couleur font leur apparition jouant avec les motifs et les volumes. Un défilé magique et varié pour la maison Stéphane Rolland.

Une explosion de couleur avec Alexis Mabille

Si nous devions résumer la collection d’Alexis Mabille pour le printemps-été 2019 en quelques mots, ils seraient : joie et bonne humeur. Certes, le défilé débute avec des tonalités foncées mais proposant tenues très cintrées, robes courtes ou longues avec un tissu similaire à de la soie. Ensuite, apparaissent quelques motifs à rayures appuyant les mouvements de la jupe. La collection passe petit à petit vers une explosion de couleurs avec du bleu, du vert menthe, du rouge vif, du rose, des tissus jaunes argentés style futuriste ou encore du jaune poussin, des touches d’orange et de vert amande prouvant une nouvelle fois que ce génie n’a pas peur de se confronter à la palette des couleurs. La collection finit sur le blanc avec un mélange de soie et de dentelle, du volume ou des capes, de quoi ressembler à un ange. La Maison Alexis Mabille offre pour ce défilé une collection de princesse.

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-alexis-mabille-defile-haute-couture-printemps-ete-2019
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-rami-kadi-defile-haute-couture-printemps-ete-2019

Rami Kadi la mode du futur

Le couturier Rami Kadi présente une collection avant-gardiste avec des techniques de couture extraordinaires : les strass enveloppés de fil de fer et placés sur du cuir tressé donnent un imprimé pailleté métallique futuriste. La collection SS19 invite à un voyage dans le temps grâce à ses robes tantôt volumineuses tantôt moulantes et légèrement transparentes. Des pantalons, des hauts, des robes, des combis, la Maison Rami Kadi nous présente cette année un show complet et peu conventionnel. Des décolletés originaux cohabitent avec des épaulettes stylisées tout en jouant avec la transparence et l'opacité des tissus. La réflexion aboutie derrière les créations de Rami Kadi fait qu’il se démarque des autres maisons.

Du féminin et du chic vu par August Getty

August Getty nous offre une collection sobre mais qui regorge d’ingéniosité et de classe. Du blanc en passant par les nuances de gris pour finir par quelques touches de noir, le tout sur des vêtements magnifiquement bien cousus. Cet artiste imagine des strass ne faisant qu'un avec le tissu et des robes moulantes avec un souci du détail impressionnant. Des tailleurs blancs avec des manches originalement conçues, une robe volumineuse formée d'un quadrillage pailleté suivi de voilages sur la longueur de la robe. Un mélange de dentelle et de voile donnent une petite veste très légère. Une robe épouse la silhouette de la mannequin en faisant ressortir toute sa féminité et crée de petites pièces métalliques donnant un effet similaire aux écailles d'un serpent. Une robe avec le dos dénudé laissant voir la cambrure du mannequin. August Getty Atelier offre à ses invités une collection raffinée et subtile.

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-august-getty-presentation-haute-couture-printemps-ete-2019
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-franck-sorbier-defile-haute-couture-printemps-ete-2019

Franck sorbier un show en toute splendeur

Le couturier a proposé non pas un défilé comme nous en avons l'habitude, mais un véritable spectacle, faisant plus que jamais de la mode un art complet. Franck Sorbier a proposé une collection aux inspirations tout droit venues du Japon. La présence des danseurs et danseuses sur scène ont permis au public d’admirer ses créations sous tous les angles. Une véritable invitation au voyage pour cette semaine de la couture. Tout débute avec des kimonos décorés de bustes tissés à la main avec les techniques traditionnelles japonaises. Des tissus plissés avec des motifs asiatiques, des kimonos revisités de manière moderne et des plumes de paon pour légèrement colorer le tout accompagné par de magnifiques coiffures en volume formant de larges boucles semblables aux coiffes nippones. Des robes décorées de cordes, des kimonos taillés en robes bustiers avec des motifs similaires aux peintures de Sanraku, mais le clou du spectacle est une tenue pour petite fille qui fait son apparition à la fin. Franck Sorbier nous a offert, non pas une succession de tenues, mais, un spectacle digne d'une prestation artistique.  

Une collection innovante pour Guo Pei

La Maison Guo Pei nous présente pour ce défilé une collection haute en couleur et très innovante en matière de morphologie vestimentaire. Pour commencer, des tenues très royales aux tonalités rouge vif et aux ornements dorés font leur apparition. S’ensuit alors de longues robes imposant le style de la Maison de couture. De magnifiques chaussures habillent presque à elles seules la tenue que les mannequins arborent durant le show. Des motifs de dragons japonais et colorés placés à des endroits stratégiques de la tenue ont aussi pu surprendre l’assemblée tellement le détail est surréaliste. Que ce soit des voilages cintrés à la taille ou des tissus plus rigides, tous se laissent balader au rythme des pas des modèles donnant alors des formes innovatrices à la tenue. Un souci du détail exemplaire, des vêtements travaillés jusqu’au verso de la veste nous laissent entrevoir ce travail d’orfèvre lorsque les créations s'ouvrent au rythme de la marche. Guo Pei nous montre une collection empreinte de finesse et d’ingéniosité.

la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-guo-pei-defile-haute-couture-printemps-ete-2019
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-jaime-xie-couture-defile-presentation
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-jaime-xie-couture-defile-presentation
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-jaime-xie-couture-defile-presentation
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-jaime-xie-couture-defile-presentation
la-boite-d-allumettes-paris-fashion-week-jaime-xie-couture-defile-presentation
Les couleurs volent et virevoltent à la Couture de Paris