la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

La faune et la flore sous toutes les formes et les couleurs

Malgré un temps compliqué, Paris a accueilli, du 30 juin au 4 juillet, la Haute Couture pour le plus grand plaisir des fans de mode et des looks les plus improbables.

Retour sur une semaine colorée et parfois même technologique !

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Tony Ward pour un moment en forêt

Pour sa collection couture Automne/Hiver 19-20, Tony Ward s’est inspiré d’un élément des plus anciens de l’univers : Le Champignon.
Sur un fond de musique électro les robes monochromes défilent, les premières sont rouges, les secondes bleues, les troisièmes blanches, les quatrièmes sont marronspuis viennent lesgriseset enfin le bouquet final nous offre une magnifique robe de mariée blanche.
Chaque pièce de la collection a un design qui lui est particulier, aucune n’est semblable à une autre. Certaines sont courtes, d’autres longues, avec ou sans paillettes, en satin ou en soie, transparentes ou opaques. Tony Ward a pensé à tout le monde dans sa collection, en créant un éventail de choix à la fois subtil et sublime !

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Georges Hobeika s’envole

Georges Hobeika s’est inspiré, pour sa nouvelle collection, d’une catégorie d'oiseaux présente dans le Sud-Est asiatique : Les oiseaux de paradis.
Des mélanges de couleurs variés allant d’un orange au rose pétant jusqu’au bleu nuit sombre. Le créateur nous offre une explosion visuelle si riche que chaque nouvelle pièce semble plus fascinante que celle qui la précède.
Les formes sont aériennes et permettent une légèreté qui vient contrer ces couleurs fortes mais aussi les pierres abondantes qui rappellent bien sûr les origines orientales du créateur.
Mais le véritable instant puissant de ce show a été la présentation de la robe de mariée et son entrée. Le public se retrouve plongé dans le noir et dans le silence, quand la musique et la lumière reprennent petit à petit dans un coin de la salle dévoilant alors le modèle portant la création. Une magnifique robe longue grise faite d’argent avec une traîne immense et un voile encore plus long incrusté de pierres.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Xuan : Pour les femmes-enfants du moment

Pour sa collection Automne/Hiver, la créatrice vietnamienne Xuan-Thu Nguyen, a choisi pour le tout ou rien.
Pendant que les mannequins de la collection défilent sur des escarpins rouges on voit soit des couleurs douces et mates ou bien flash et brillantes pouvant aller jusqu’au métallique pour une mini-jupe serrée.
La collection donne une sensation de légèreté avec ses froufrous ou bien ses franges qui partent dans tous les sens ce qui donne une liberté aux vêtements et aussi à la personne qui les porte, mais elle apporte aussi une certaine fragilité aux différentes pièces du défilé.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Nicolas Jebran : Allo Houston/Voyage dans l’espace

Le défilé de la collection Automne/Hiver de Nicolas Jebran avait pour titre cette année “Golden Odyssey”. On le comprend en assistant à la présentation, chaque pièce semble tout droit sortie d’un film de science-fiction dont, par exemple, une robe qui a volé l’anneau de Saturne...
Chaque tenue apporte son lot de surprises. Les tissus utilisés sont tous différents, les couleurs sont flashs, brillantes ou pailletées. Toutes les pièces sont près du corps, certaines sont longues, d’autres fendues sur le côté, avec une traîne ou très courtes. Il y en a pour tout le monde du moment qu’on se sente à l’aise à être au centre de l’attention.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Yumi Katsura : Un moment hors du temps

Cette année pour sa collection Automne/Hiver l'une des créatrices les plus influentes du Japon a su offrir au monde de la mode des pièces riches et fortes. Pas forcément au niveau des couleurs qui restent dans les tons des saisons, mais en matière de design. Pratiquement chaque pièce de sa collection est déstructurée.
L’asymétrie semble être son mot d'ordre pour le travail de cette année. Ce qui permet de rendre les pièces de la collection moins lourdes qu’elles n’auraient été à cause des matières utilisées et des formes créées pour sa nouvelle collection.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Yuima Nakazato : Classique mais intelligent

Pour son défilé Yuima Nakazato parle de mélanger l’Histoire, la Science ainsi que la technologie avec le monde de la Haute couture. C’est donc dans l’université de médecine Paris Descartes qu’il nous a donné rendez-vous pour la collection Automne/Hiver 2019.
Le concept de cette marque est de n’utiliser aucun fil ou aiguille dans la réalisation de leurs vêtements, un concept de “fermoir” est utilisé pour relier les tissus, dont 99% sont d’origine végétale.
La collection offre des tenues simples aux couleurs douces qui offre une grande légèreté à l’ensemble de son travail. Les coupes sont peu extravagantes, offrant un ensemble sobre et chic, idéal pour toutes les circonstances.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Christophe Josse : Douce déambulation

Pour son défilé couture automne/Hiver 2019, Christophe Josse nous offre une collection remplie de douceur.
Les tons clairs utilisés pour les tissus sont passés par toutes les nuances de blanc, du transparent jusqu’au plus opaque. Les coupes utilisées pour les vêtements sont d’une extrême sobriété pour cette Fashion Week mais c’est un véritable plaisir de regarder passer les modèles.
Chaque pièce parait venir d’une autre époque avec une touche de modernité sophistiquée qui rend l’ensemble unique, avec de légers détails pour venir compléter les tenues, comme des pierres précieuses, des boutons en or ou encore une capuche en plume.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Farhad Re : Tissus démantelés

Pour sa nouvelle collection Automne/Été 2019, Farhad Re, le créateur Italien nous a offert une collection sobre en couleurs, trois nuances se bousculent : l’or, le noir et le blanc qu’il a su dériver et s’approprier pour chaque tenue mais aussi pour les accessoires.
Bien qu’il ne prenne pas beaucoup de risques au niveau des couleurs, il laisse sa créativité le guider au niveau des coupes. Un style futuriste, presque graphique serait les adjectifs pour qualifier sa nouvelle collection. Le tout forme un ensemble élégant, avec des tissus qui passent de la soie à l’organza pour créer des combinaisons variées, élaborées et stylisées.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Alexandre Vauhier : Pour la femme moderne

Pour son défilé Automne/Hiver 2019, Alexandre Vauthier, a décidé de mettre en avant la femme moderne. Non seulement celle de la journée avec des pièces aux coupes classiques et sérieuses qui pourraient convenir à n’importe quelle working-girl, le tout dans une gamme chromatique sobre qui s’adapte au monde du travail.
Mais il a aussi pensé à la femme de la nuit, qui a justement envie de se lâcher après une grosse journée de travail. Certaines de ses robes, aux coupes improbables mais pensées avec soin se déclinent dans des tons pastels comme le mauve ou le vert menthe que l’on aurait asperger de paillettes. Elles apportent une touche de couleur et de gaîté à ce défilé.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Julien Fournié : Envoutement volontaire

Cette année, Julien Fournié nous fait voyager dans un conte féerique. Mais il ne donne pas, comme beaucoup de créateurs, aux mannequins le rôle de la princesse ou de la fée mais plutôt celui de la sorcière, une Maléfique magnifique prête à tout pour en arriver où elle voudrait. La présentation de sa nouvelle collection a quelque chose de magique, ce créateur nous offre un spectacle dans lequel chacune de ses robes donne un air de mythe à la personne qui la porte grâce aux coupes gothiques. Il offre à la femme une tenue chique et animale avec des plumes ou des cuirs précieux travaillés.
Il clôt son moment avec une sublime robe de mariée envoutante qu’il fait tourner en dansant sous une pluie de plumes.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

August Getty : Balade de luxe

Pour la collection Enigma, le créateur August Getty nous donne rendez-vous dans un showroom au jardin d’été du Ritz, place Vendôme. Après avoir traversé les couloirs dorés de l’hôtel, on se retrouve dans un jardin parfaitement taillé où chaque modèle prend la pause avec une création. Certaines sont assises, d’autres debout pendant que les invités gravitent autour des robes comme dans un musée ou chaque pièce ressemblerait à une sculpture à la coupe parfaitement taillée.
Les couleurs utilisées pour cette collection rappellent les couleurs que l’on peut trouver dans un jardin : vert, noir et blanc. Une magnifique collection créée et mise en place pour que chaque élément ne fasse plus qu’un avec le décor.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Paolo Sebastian : Un conte moderne

Paolo Sebastian nous fait découvrir sa nouvelle collection dans l’hôtel Marcel Dassault au Rond-Point des Champs-Elysées.
Pour sa collection le créateur Australien, Paul Vasileff, à la tête de la maison, s’est inspiré d’un conte scandinave dans lequel une jeune paysanne en quête du grand amour part libérer un prince prisonnier dans son château. Le conte s’appelle “À l’est du soleil et à l’ouest de la lune” tout comme la nouvelle collection Automne/Hiver 2019.
L’atelier de la maison a su montrer son savoir-faire et repousser ses limites. Chaque pièce raconte une étape du conte : la paysanne, la guerrière ou encore la mariée. Les broderies et les tissus utilisés sont conçus avec goût et apporte une douceur particulière à la collection.
C’est une très belle collection où chaque pièce a sa place et dont l’ensemble permet un voyage dans un conte magnifique et actuel.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Zuhair Murad : Orient chic et Fashion Week

Pour son défilé, “Mirage et oasis”, le créateur libanais pioche dans des références ethniques qui viennent de l’Afrique du Nord mais aussi dans le style bohème. Le mélange de style donne un aspect très années 1970 à la collection.
Chaque pièce est illuminée de broderies. L’ensemble rappelle les contes des mille et une nuits pour lesquels les mannequins défilent sur un immense tapis oriental.
La collection reste dans des tons chauds et naturels, qui offrent un défilé harmonieux et riche. Les tenues défilent, la plupart sont évasées laissant une grande liberté de mouvement, ce qui est adapté aux endroits chauds et lourds.
Le défilé se finit par une sublime robe de mariée et son voile, les deux incrustés de pierres précieuses.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Guo Pei : Alice au pays de la Haute Couture

Cette année Guo Pei nous a accueilli dans la galerie couverte des Beaux-Arts de Paris, un espace qui se prête parfaitement à la performance que la créatrice nous a offert pour sa collection Automne/Hiver 2019.
Lorsque l’on entre dans la galerie, on voit au plafond suspendu des branches et des corbeaux , ce qui nous emporte dans une autre atmosphère.
Lors du défilé on voit que chaque modèle a été travaillé de la tête au pied pour aller avec l’ensemble de la scénographie. Un véritable spectacle commence à se dérouler sous nos yeux : des siamoises font leur entrée dans une robe sortie d’un autre monde, une robe de mariée dans laquelle la modèle parait entourée de nature.
La collection se démarque des autres par son originalité avec un style décalé comme un mannequin avec une robe de poupée mais aussi par son savoir-faire : la plupart des tenues ont été réalisées avec un tissu à base de fibre d’ananas, ce qui offre naturellement une teinte ivoire mais aussi une douceur dans la texture.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Maticevski : Illumine-toi

Pour sa collection Maticevski nous accueille dans une grande galerie en face de la fontaine du Palais de Tokyo laissant la salle baignée par la lumière du jour. Pour ce défilé il n’y a qu'un seul premier rang. Derrière les photographes s’allume un énorme spot de lumière lorsque la nouvelle collection commence à défiler. Les tenues sont déstructurées, modernes et dans l’air du temps. Chaque pièce est unique et semble avoir été méticuleusement travaillée dans les moindres détails. Certaines sont sobres et faciles à porter dans le monde de tous les jours, d’autres sont holographiques ou riches en volume par une forte dose de tulle rose ajoutée.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Celia Kritharioti : Un ballet de tissus

Pour commencer son entrée, la créatrice de la plus ancienne maison de couture grecque a fait venir une danseuse classique pour qui elle a fabriqué un superbe costume en tulle et pierres précieuses. Puis la collection défile ; les pièces font penser à des robes d’opéra ou à des tenues de ballet. Certaines sont grandioses avec des diadèmes magnifiques, des robes pailletées et d’immenses traînes. D’autres sont courtes ou échancrées sur les côtés.
Pour ce qui est des couleurs elles restent dans la gamme chromatique des ballerines, avec du rose clair, du noir, du beige, du blanc ou de l’argenté. Il s’agit d’une collection très pure qui se termine par un duo de danseurs classiques qui effectuent une chorégraphie au milieu des invités.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Yanina : Les reines font leur entrée

Pour ce défile, la créatrice Yulia Yanina, nous invite dans le jardin du centre culturel Orthodoxe Russe en face du pont de l’Alma.
Ce défilé commence par une tenue chromatique, d’abord le noir avec des robes en dentelle mélangées à du cuir et de la tulle. Puis des pièces en blanc défilent, un peu transparentes avec de longs voiles pour donner un effet de flottement et de légèreté.  Puis blanches et noires et enfin des tenues rouges satin amples et longues.
Chacune de ses tenues a été inspirée par le style baroque, qu’on retrouve tout au long de la collection avec des manches bouffantes ou encore des cols hauts. La créatrice a su trouver un juste équilibre entre la lourdeur de certains tissus et la transparence d’autres.

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019

Giambattista Valli : Réinvente le jardin

Le créateur Giambattista Valli, s’est amusé dans la conception de sa nouvelle collection. Il a poussé l’expérimentation de sa recherche jusqu’à l’épuisement, nous offrant des dizaines de tenues toutes plus originales les unes que les autres.
Lorsque l’on franchit la porte on ressent la sensation d’entrer dans un jardin tout en fleurs, comme le laisse deviner le carton d’invitation pour son exposition.
Chaque pièce de la collection semble avoir été inspirée par une fleur, une comme un beau lys blanc douce au regard comme au toucher. La collection semble quand même s'être plus inspirée de fleurs charnues comme des dahlias ou des hortensias. Les couleurs aussi semblent venir des fleurs, allant d’un rose pâle presque blanc, jusqu’à un rose intense et profond. Une magnifique balade dans le jardin de la Haute couture !

la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
la-boite-d-allumettes-fashion-week-haute-couture-juillet-2019
La nature prend la parole à la Couture de Paris